Sauvazine

Un blog qui parle de voyages, d’expositions, d’événements culturels en France et à l’étranger, de découvertes en tout genre avec aussi une rubrique pochette surprise qui me permet de vous parler d’une thématique particulière ou d’aborder un sujet qui me tient à coeur.

J’aime présenter mes voyages sous forme d’une journée parfaite. Les créneaux horaires permettent de rythmer mon récit et de parler de tout, restaurants, visites, musées, soirées, clubs. Parfois un cityguide complète l’article et je vous donne toutes mes bonnes adresses. Je vous partage mes coup de coeurs, mes rencontres, les mythes et légendes des lieux où je passe.
J’espère que ce blog vous plaira, n’hésitez pas à laisser un petit mot et de suivre sur facebook, twitter ou instagram.

Catégories

Pages

Une journée à Labasa / Iles Fidji


Labasa (a prononcé Lam-basa) est la ville la plus importante de l’ile de Vanua Levu, explorons la ville et ses alentours avant de partir vivre dans un village fidjien.

Cette ville est en tout point dépaysante. Au premier abord la ville n’est pas très accueillante, les bâtiments délabrés, les abords de la ville sont pollués. Je vous donne envie, n’est-ce pas ? Ne vous inquiétez pas la première impression à très rapidement laisser place à la découverte, de belles rencontres et de jolies petites pépites.

8h // Atterrissage en douceur

Un petit avion nous transporte entre Nadi et Labasa, les paysages vus du ciel sont tellement magnifiques. Je passe les 45 minutes de vol la tête collée au hublot. Une fois l’atterrissage fait, ce n’est pas un aéroport que nous découvrons en arrivant, simplement un petit bâtiment ouvert sur le tarmac. Nos bagages sont laissés au milieu du hall au milieu des gens qui viennent d’arriver et ceux prêts à partir, chacun récupère sa valise directement sur le chariot. Un peu surprenant.

10h // À la recherche des tenues traditionnelles

On dépose nos bagages à l’hôtel, et direction la rue principale. La ville est composée d’une grande rue et de petites ruelles perpendiculaires, notre hôtel est situé à côté de la Qawa river à l’extrémité de la ville.

Le lendemain, nous partons dans un village, avant de nous rendre là-bas nos avons quelques achats à faire.

Première étape : trouver une couturière.

Oui nous avons décidé de nous faire faire des tenues traditionnelles, une chemise pour lui et un ensemble haut-jupe pour moi. Un moment assez drôle où nous avons parcouru la ville de long en large avant d’en trouver une. Nous savions que de nombreuses petites boutiques fabriqué les tenues sur mesure, mais nous avons eu quelques difficultés, tout d’abord formuler la demande, j’ai un bon niveau d’anglais, mais parfois le vocabulaire peut faire  défaut et ce mot-là je ne l’avais pas… Comment dire « couturière »… Après quelques explications à l’hôtesse d’accueil de l’hôtel, nous arrivons à lui faire comprendre que « nous cherchons quelqu’un qui fabrique des vêtements », elle nous indique vaguement un magasin, et là s’en suit des allers et venues dans les rues de Labasa, on demande à différents passants qui nous indiquent des endroits différents, jusqu’à finalement tomber une toute petite boutique, dans une cours, à l’étage d’un bâtiment. Aujourd’hui ce mot est bien mémorisé « tailor« .
La femme que l’on rencontre prend nos mesures, nous donne le métrage pour le tissu que l’on doit acheter dans une autre boutique (celle-ci a été bien plus facile à trouver). Un rapide aller-retour pour acheter le tissu, et nos tenues sont en cours de fabrication.

 

C’est en redescendant dans la rue que l’on découvre toutes les petites enseignes « tailoring shop » et que l’on se rend compte de leur nombre.

En attendant que nos tenues soient prêtes, nous continuons le shopping pour l’achat de sulu. Le sulu est un vêtement traditionnel fidjien qui ressemble à une jupe serrée à la taille, il existe des coupes faites pour les cérémonies l’équivalent des costards pour homme. Pour le temps que nous passerons au village, nous achetons de grands paréos colorés puisque nos jambes doivent être toujours couvertes.

 

12h // Saveurs indiennes

Nous nous éloignons un peu de la ville pour nous rendre au Farm Palmlea Lodge pour un délicieux repas aux saveurs indiennes ! Dahl (soupe de lentilles corail que j’aime à la folie je pourrais en manger tout le temps) avec un curry de potiron, un curry pommes de terre/aubergines et en dessert un sponge cake à la noix de coco. Rien que de penser à nouveau à ce repas, j’en ai l’eau à la bouche.

Le Palmlea Lodge dénote un peu par rapport à Labasa, c’est un hôtel restaurant créé par un couple d’australiens, qui ont pour priorité l’éco-agrotourisme. Le respect de l’intégrité culturelle de la population locale, en limitant les impacts environnementaux. L’alimentation ici soutient les producteurs et les pêcheurs locaux, et tout est fait à l’aide de procédés organiques. Ils encouragent le recyclage, l’efficacité énergétique et la conservation de l’eau. Le lieu est alimenté par l’énergie solaire de l’eau douce des montagnes.

 

14h // Temple hindou

Temple Naag Mandir, lieu de culte hindou. Le temple a été construit tout autour d’une pierre immense. Il parait que la pierre grossit jour après. Il y a très longtemps elle n’était pas plus grosse qu’un caillou et aujourd’hui elle mesure près de 3 mètres de haut. Voici à quoi elle ressemblait dans les années 50.

Après avoir posé nos chaussures à l’entrée du temple, nous avons assisté à une cérémonie et fait une offrande de quelques bananes. La rencontre avec le prêtre m’a beaucoup marquée, nous avons eu une sorte de bénédiction, suivi d’une discussion autour de l’histoire de ce temple et de la religion. Même si nous ne partageons pas les mêmes croyances, il ressort toujours que le plus important reste la bienveillance.

 

16h // Korovetu beach

La voilà LA plage de palmiers qui fait rêver… Sable blanc, forêt de cocotiers, eau cristalline, pas une seule personne à l’horizon, le bonheur !

Seul précaution à prendre, éviter de bronzer sous les palmiers, ce serait dommage de se faire assommer par une noix de coco.

18h // Passage en caisse

Après les vêtements achetés le matin, nous devons faire le plein de provisions pour le lendemain. Lors de la présentation au chef du village, il faut évidement porter la tenue adéquate mais il faut aussi offrir un cadeau, le « sevusevu«  qui est composé de denrées alimentaires (riz, farine, sucre, café,…) et de kava.

On achète aussi quelques bouteilles de Fiji Water, de l’eau artésienne pure, (l’une des plus pure du monde parait-il) elle provient d’une réserve souterraine, c’est une eau qui n’entre jamais en contact avec l’air et qui est donc protégée de la pollution. Cette eau est riche la silice minérale.
Une eau fijienne porté par une entreprise américaine qui a fait pas mal de placements de produit à une époque, vous avez pu apercevoir la bouteille à la fleur d’hibiscus dans Friends, Sex and the City ou encore Dexter.

Une petite chose, un détail pour certains, qui m’a marquée, c’est au moment du passage en caisse. Lorsque le caissier a commencé à emballer nos produits dans des sacs plastiques, en mettant presque un produit par sac. Nous avons grimacé, tout retirer des sacs en demandant quelques cartons qui traînaient dans un coin. Après un moment de flottement, il a finalement accepté non sans un regard très interrogateur.

 

20h // Retour à l’hôtel

Ramener ses courses à la chambre, préparer ses affaires pour le lendemain et finir par remettre les pieds dans l’eau, mais dans une piscine cette fois-ci, le climat tropical lourd et humide, nous donne envie de passer tout notre temps dans l’eau.

 

22h // Fin de soirée

Soirée à l’hôtel autour de la piscine. Un repas fait de pains de mie, de chips et de boites de conserve achetés plus tôt dans la journée.
Dehors, dans la campagne fidjienne, on aperçoit de grandes flammes, la culture sur brûlis est encore très présente dans ce pays, c’est impressionnant à voir…

 

~ Visites ~

Marché de Labasa

Evidemment il fallait que je vous parle du marché de Labasa (oui j’ai une passion pour les marché locaux, il faut toujours que je visite celui de la ville dans laquelle je me trouve…). Pour une fois je ne l’ai pas inclus dans ma journée parfaite, je vous en parle là dans mes adresses coup de cœur, j’aurais pu dire cityguide mais je trouve que terme ne convient pas du tout dans le contexte !

Au rez-de-chaussée les fruits et légumes tous bien empilés ou séparés dans des assiettes, les épices et autres denrées comme ces énormes sacs de riz où je n’avais qu’une seule envie : plonger la main dedans. Certains vendent des jus de fruits frais, un liquide très épais, je ne sais pas vraiment quels fruits le composait mais il était délicieux !
Dehors les poissons, je vous avoue que je ne suis pas restée longtemps dans cette zone, l’odeur étant très forte (vous pouvez remarquer l’absence de glace sur les étales, à l’opposé du Fish market de Sydney).
Au première étage l’artisanat, c’est avec des yeux émerveillés que je regardais la fabrication de ces sacs, paniers, nattes, éventails et tout autre objet fabriqué en pandanus.  Tout est fait sur place, à la main, un travail minutieux à un prix tellement dérisoire… (la caverne d’Ali Baba si vous souhaitez ramener des souvenirs)

 

Temple  Naag Mandir

A découvrir absolument, ce lieu tout en couleur est apaisant. N’oubliez pas de prendre quelques bananes comme offrande.

 

Plage de Korovetu

L’endroit idéal pour une journée au calme, une journée off où il n’est question que de plage, lecture, bronzage et pique-nique. Oui, de temps en temps il faut aussi s’accorder des journées repos en vacances !

~ Restaurant ~

Un gros coup de cœur pour cet endroit et pour ce restaurant qui nous a servi des mets excellents !

Farms Palmlea 
1 Yalava by the Sea, Labasa, Fidji

 

~ Hébergement ~

Un hôtel confortable que je ne peux que conseiller. Les chambres sont spacieuses et le personnel est adorable, tout le monde est aux petits soins.

Grand Eastern Hotel
Cnr Gibson and Rasawa Street,
Gibson St, Labasa

 

Quelques photos supplémentaires de la ville de Labasa…

 

Les iles Fidji vue du ciel c’est … 
  

 

|| Pourquoi résumer un voyage en une journée ? ||

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire