Cracovie la mystérieuse

 

 

Je continue mon tour d’Europe avec la Pologne,
direction Cracovie, ancienne capitale polonaise,
une ville avec une histoire forte.

 

 

cracovie-blog-visite-ville-voyage-art
8h / Art dans la ville

Direction le centre ville, beaucoup d’œuvres d’art et de tags très sympa sont à découvrir en se baladant. Un chocolat chaud en terrasse pour bien commencer cette journée et me voilà dans un bus en direction d’un quartier un peu particulier à cause de son histoire…

 

 

cracovie-quartier-juif-visite-kazimierz
10h / Kazimierz

Je ne parlerai pas ici d’Auschwitz et Birkenau proche de Cracovie qui sont évidement à voir. La visite de ces camps est très impressionnante, et je pense qu’il est important de le voir de ses propres yeux. Mais ici je préfère me concentrer sur la jolie ville de Cracovie.

Ici, on trouve le quartier juif, Kazimierz, qui a conservé des traces de la seconde guerre mondiale. Je me balade dans ce quartier qui possédait des synagogues dans chaque rue quasiment. Le film La Liste de Schindler de Steven Spielberg a été réalisé sur place. Je me retrouve au milieu de cette cour où a lieu la rafle dans le film. Les émotions m’envahissent. Je décide de terminer la balade, tranquillement, en chinant dans les brocantes du quartier.

 

 

 
cracovie-blog-visite-ville-voyage-szarlotka-repas
12h / Reprendre des forces

Quelle spécialité goûter ? Il y a en tellement, j’ai commencé par le zurek, une soupe polonaise à base de farine de seigle servie dans du pain. Ensuite des pierogi, raviolis pour ma part fourrés à la viande et aux champignons, servis avec des légumes. Pour terminer une szarlotka, un gâteau sable aux pommes. Ce n’est pas le repas le plus léger que j’ai fait, mais c’était tellement bon.

 

 

cracovie-blog-visite-ville-voyage-wawel-chateau-legende-pologne
14h / Légende autour de Wawel

Pour éliminer ce copieux repas, direction le château de Wawel (oui bon, j’avoue, sa prononciation me fait beaucoup rire). D’après les hindouistes, c’est à Wawel que se situerait un des sept Chakras du monde. Alors au milieu des visites on se recharge en ondes positives.

Ce château fait aussi l’objet d’une drôle de légende avec un dragon.

La légende de Wawel raconte l’histoire d’un dragon vivant sous le château. Terrorisant tout le peuple, celui-ci mangeait principalement les jeunes filles. Le roi Krakus voulant en finir, promis la main de sa fille à celui qui tuerait la bête. Aucun des plus valeureux chevaliers ne réussit à le vaincre. Un cordonnier entoura un baril de soufre d’une peau de mouton. Le dragon se mit à boire tellement d’eau de la Vistule qu’il finira par exploser. »

 

 

cracovie-blog-visite-ville-voyage-vol-montgolfiere
16h / Balade dans les airs

Balade en montgolfière au dessus de la ville. Calme olympien. Je respire. Un moment parfait qui permet d’admirer toute la ville et les environs.

 

 

cracovie-blog-visite-ville-voyage-pologne-hejnal
18h / Moment de flâneries sur la place du marché, Rynek Główny

Petit tour sur la place du marché,  les façades des bâtiments alentours sont superbes, la halle aux draps où s’entasse des petits vendeurs de souvenirs. Évidemment c’est le coin touristique de la ville, mais on elle est immense et pleine de vie donc on lui pardonne.

J’attends quelques instants au pied de la Basilique Sainte Marie que 19h arrive pour admirer et surtout écouter attentivement le hejnal.

Selon la légende, le hejnał aurait pour origine l’invasion mongole de 1241. Lorsque le garde, du haut de sa tour, aperçut les Mongols qui s’apprêtent à attaquer Cracovie, il souffle dans son buccin pour donner l’alerte. Une flèche le transperce et la sonnerie s’interrompt. Depuis ce jour, un trompettiste monte toutes les heures au sommet de la tour la plus élevée de la basilique Sainte-Marie et rappelle, par le hejnał brutalement interrompu, la flèche qui avait tué le garde en 1241.

Après avoir été parcouru par un frisson, mélange d’émotions lors de l’arrêt brutal du hejnal et du froid polonais, je cherche maintenant un endroit où je pourrais me réchauffer.

 

 

cracovie-blog-visite-ville-voyage
20h / Traditions et Happy Time

La carte de du bar le Pijalnia ne contient que 2 tarifs : 1€ (vodka, bière, vin, coca, thé, café) et 2€ l’assiette à partager. Un piège ? Quel piège ? Tous les gens dans ce bar sont très joyeux, beaucoup d’étudiants, tout le monde se parle.

On arrive toujours à se faire comprendre, même si c’est compliqué de commander un verre de « Sok z Gumijagod » ou encore « Porucznik Borewicz » (merci aux adorables serveurs qui sont vraiment patients, que ce soit avec moi et ma prononciation ridicule ou les clients présents depuis beaucoup trop longtemps…).

 

 

cracovie-blog-visite-ville-voyage-bar22h / Fin de soirée sous terre

Je termine cette soirée dans les sous sols de la ville. Aucune enseigne tape à l’œil ou de néons lumineux pour indiquer ces fameux bars. Une petite pancarte au pied d’un immeuble invite à entrer. Pas un bruit. Il faut pousser une première porte, descendre les escaliers et repousser une autre porte pour commencer à entendre du bruit. Dans ces caves voutées se cachent une enfilade de pièces, où je découvre tables, fauteuils et un bar. La soirée se termine à la lumière de bougies dans une ambiance chaleureuse malgré la décoration qui fait froid dans le dos.

Cracovie, la mystérieuse, tu as été une très jolie découverte.

 


|| Pourquoi résumer un voyage en une journée ? ||

2 Comments

Laisser un commentaire