Sauvazine

Un blog qui parle de voyages, d’expositions, d’événements culturels en France et à l’étranger, de découvertes en tout genre avec aussi une rubrique pochette surprise qui me permet de vous parler d’une thématique particulière ou d’aborder un sujet qui me tient à coeur.

J’aime présenter mes voyages sous forme d’une journée parfaite. Les créneaux horaires permettent de rythmer mon récit et de parler de tout, restaurants, visites, musées, soirées, clubs. Parfois un cityguide complète l’article et je vous donne toutes mes bonnes adresses. Je vous partage mes coup de coeurs, mes rencontres, les mythes et légendes des lieux où je passe.
J’espère que ce blog vous plaira, n’hésitez pas à laisser un petit mot et de suivre sur facebook, twitter ou instagram.

Catégories

Pages

Halloween à New York

 

Encore et toujours sous le format d’un voyage raconté en une seule journée, je vais vous parler de New York et d’une journée un peu particulière : Halloween.

Aux États-Unis, le but n’est pas de faire peur mais bien de se déguiser et de s’amuser. Évidement on croise des costumes effrayants, mais aussi beaucoup de supers héros,

Halloween, ce n’est pas uniquement le 31 octobre. Cette fête se prépare des jours avant, la décoration envahit les devantures de maison, les vitrines des magasins, les menus des restaurants et surtout les soirées de New York. Le week-end avant Halloween, tous les bars et clubs de la ville propose des soirées thématiques où tout le monde joue le jeu. On croise dans la rue toute sorte de sans aucun jugement ne soit porter. Contrairement en France, pas une seule remarque sur ce que porte les gens, ici tout est possible. A aucun moment je n’ai ressenti de malveillance (contrairement au harcèlement de rue en France) alors que je n’aurais osé porter certaines tenues en France.

Enfant, j’ai fêté Halloween dans mon quartier, remplissant mon sac de bonbons déguisée en sorcière, ado j’ai fêté Halloween avec mes amis lors de soirées où finalement personne ne venait déguiser. Cette Halloween-là a une saveur toute particulière, c’est un Halloween comme j’ai toujours rêvé. Me balader dans les rues, prendre le métro, faire la fête et ça déguisé de la tête au pied, sans que personne ne me regarde bizarrement où ne me juge. Un rêve d’enfant qui s’est réalisé !

Petite parenthèse, je vous dis un petit mot sur ce qu’il s’est réellement passé pour moi ce 31 octobre 2017.

8h // Petit déjeuner tout en gourmandise

Commencer la journée par une spécialité new-yorkaise qui a fait le buzz il y a quelques années: le cronut® !

Et attention pas n’importe quel cronut®. L’original ! Celui de Dominique Ansel, le créateur du cronut® (marque déposée à la création). Un petit déjeuner chez Dominique Ansel Bakery, ça ne se refuse pas, surtout quand c’est à deux pas de l’hôtel.

Pour ceux qui ne connaisse pas, cette pâtisserie est un mélange entre le croissant et le donut, ou devrais-je dire qu’il est aussi aéré qu’un croissant et aussi gras et sucré qu’un donut. Autant vous dire que c’est un joli mix entre les US et la France. Cette création a fait le buzz en 2013. Oui, dans les semaines qui ont suivi sa médiatisation un marché noir s’était développé autour du cronut®, certaines revendeurs demandaient jusqu’à $100 pièce (pour un prix d’achat de $5). Aujourd’hui il est relativement facile d’accéder à cette gourmandise.

Chaque mois, le cronut® change de saveur, pour le mois d’octobre c’est ganache à la citrouille et confiture de cranberry et celui de novembre ganache noisette et confiture de banane caramélisée… Une délice tout simplement. Attention seuls les vrais gourmands pourront finir cette pâtisserie très (trop) riche.

 

10h // Déco d’Halloween

La ville est entièrement décoré aux couleurs d’Halloween, certains quartiers sont entièrement décorés. C’est assez incroyable de se balader au milieu de ses toiles d’araignée, des nombreuses citrouilles soigneusement découpées. J’ai choisi de commencer ma visite par le quartier de Greenwich Village puisque c’est d’ici que le départ de la parade se fait.

 

12h // Chelsea Market

Repas dans l’ancienne fabrique d’Oreo le Chelsea Market c’est ici même que le célèbre biscuit a été inventé et produit jusqu’en 1958. Ce bâtiment abrite magasins de créateurs et restaurants, le choix est immense pour la pause déjeuner, plutôt homard, burgers bien gras, pâtes fraiches italiennes ou sushis géants, avec en dessert cupcakes ou le classique Donut.

En sortant de Chelsea Market, il est possible de rejoindre la High Line et se balader sur la fameuse coulée verte de Manhattan. Cette ancienne ligne de chemin de fer transformée en rue piétonne végétalisée. Une bouffée d’air dans Manhattan, avant de rejoindre le poumon de la ville, Central Parc.

 

14h // Balade à Central Parc 

Quoi de mieux qu’un début d’après-midi au calme avec une balade dans Central Parc. Celui-ci a revêtu ses couleurs automnales, ces tons de rouges-oranges sont magnifiques. Le vent se lève, les arbres se dépouillent et je me retrouve sous une pluie de feuilles, instant de bonheur.

 

16h // Encore des gourmandises (on a le droit, aujourd’hui c’est Halloween) 

Que seraient des vacances à New York sans goûter les meilleurs cookies du monde ?
Vous pensez que j’exagère ? Avant de partir j’étais très septique quand on me parlait de Levain Bakery (et beaucoup m’en ont parlé) ces fameux cookies avec un goût parait-il si parfait. Je devais obligatoirement les tester. Il existe deux boutiques, une proche de Central Parc et la seconde dans Harlem. Pour éviter la queue, un conseil, rendez-vous à Harlem !

A première vue ces cookies ne ressemblent pas à des cookies classiques, ils sont tous gros, très compactes. Visuellement, je ne peux pas dire qu’ils me font très envie.
Quatre recettes au choix : noix et pépites de chocolat, chocolat noir et pépites de chocolat, raisins et avoine, chocolat noir et beurre de cacahuète.

Verdict : une tuerie !
Cette claque, je comprends l’engouement autour de ces cookies. Ils sont tellement bons, cuit à l’extérieur et quasiment cru à l’intérieur.

 

18h // Préparation pour la parade

Retour à l’hôtel pour se préparer, séance make up et costumes. Cette année le thème est « Cabinet de curiosités : la Ménagerie imaginaire ». J’avais choisi de partir de ce thème pour me déguiser en une sorte de biche abimée avec vêtement squelette et fausse fourrure rose. Accompagnée des jumelles de Shining, de Scream et d’un Donald Trump tout cabossé.

 

20h // Parade d’Halloween

Au cœur de la parade, les chars balancent de la musique de tout types, on passe de l’électro à la salsa, d’une fanfare à un groupe de Jedi déchainés. Environ 50 000 personnes, tous déguisés, défilent, dansent, effraient, jouent et surtout s’amusent !
Coincé entre une fée Clochette à barbe pailletée et un Pennywise plus vrai que nature (oui l’horrible clown de Ça), je m’amuse comme jamais.

 

22h // Cérémonie d’accueil

Je termine la soirée dans un bar, Maison Harlem, dont le propriétaire est français, à déguster le meilleur risotto qu’il m’ait été donné de manger. A ma gauche un magnifique J-Lo, habillé d’une combinaison pailletée, des talons de 15 cm et d’une perruque sublime (dont j’ai tressé les cheveux) et à ma droite un sacré loubard qui travaille pour la maison de couture Givenchy et qui « adooooore le France« , on passe la soirée à rire et à refaire le monde.

 

Halloween à New York…

    

Oui, j’étais à New York le 31 octobre 2017, jour de l’attentat à New York.

La journée que je vous raconte ci-dessus et évidement un mélange de plusieurs journées passées à New York. La véritable journée d’Halloween ne s’est pas passée comme ça. A 15h nous sortions du Mémorial du 09/11 (donc autant vous dire que nous étions plutôt chamboulés, ce musée est fort émotionnellement). Nous avons vu et entendu beaucoup de sirènes (police, pompiers, ambulances) et surtout nous avons vu des hélicos du NYPD (police de New-York) arrivés et restés en stationnaire à côté de la One World. Rapidement prévus de l’attentat, nous avons quitté les lieux et nous sommes rentrés à l’hôtel. Un peu abasourdi. Je n’en ai pas parlé sur mes réseaux sociaux, j’ai en priorité rassuré mes proches. Après une longue réflexion et discussion avec des new-yorkais, nous avons finalement décidé de nous préparer pour la parade d’Halloween parce que « la vie continue » même si je peux comprendre que le contraste peut paraitre bizarre. New York fait le choix de continuer à vivre, nous avons choisi de faire pareil.

En temps normal je me refuse d’en parler ici, parce que ces attentats sont partout et pas uniquement à côté de chez nous. On ne s’habitue pas à ces horreurs, il y a 2 ans c’était le Bataclan, le 31 octobre à New York, mais il y a aussi le Yémen, la Somalie, l’Égypte et beaucoup d’autres pays dont on parle beaucoup moins (voir pas du tout).
Aujourd’hui, je n’arrivais à écrire cet article sans parler de ce qu’il s’était réellement passé ce jour-là… Cette fois-ci c’était trop proche pour que je n’en parle pas…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire