Sauvazine

Un blog qui parle de voyages, d’expositions, d’événements culturels en France et à l’étranger, de découvertes en tout genre avec aussi une rubrique pochette surprise qui me permet de vous parler d’une thématique particulière ou d’aborder un sujet qui me tient à coeur.

J’aime présenter mes voyages sous forme d’une journée parfaite. Les créneaux horaires permettent de rythmer mon récit et de parler de tout, restaurants, visites, musées, soirées, clubs. Parfois un cityguide complète l’article et je vous donne toutes mes bonnes adresses. Je vous partage mes coup de coeurs, mes rencontres, les mythes et légendes des lieux où je passe.
J’espère que ce blog vous plaira, n’hésitez pas à laisser un petit mot et de suivre sur facebook, twitter ou instagram.

Catégories

Pages

La désillusion californienne

Jour 12

Californie //

Je suis tombée en amour pour la Californie et plus particulièrement pour San Diego.

Seulement voilà, comme partout, tout n’est pas rose. Même si nous sommes près d’Hollywood nous ne sommes pas dans un film dans lequel à la fin tout finit bien. Les États-Unis ce sont des terres de contraste et d’inégalité.

Dans les rues errent un nombre très important de personnes sans domicile fixe. Souvent avec des caddies, des sacs plastiques ou des fauteuils roulants avec tout ce qu’ils leur restent. Je ne m’attendais pas à voir autant de misère ici, j’ai mal au cœur de voir ces personnes totalement délaissées.

Des camps sont établis un peu partout. Lorsque je me suis baladée à vélo entre Saint Monica et Venice Beach, j’ai pu voir tout le long du parcours des camps de fortune montés ici et là.

Parmi tous ces SDFs, une population particulière et nombreuse de personnes avec des problèmes psychiatriques. Beaucoup se parlent à eux-même, ont des gestes insensés, des comportements désespérés. J’ai vu un SDF hurlé sans aucun doute dans une grande souffrance dans la rue sans que personne ne se retourne. Un autre donner des coups de tête dans le vide.

Je les croise tous les jours, j’avais besoin de vous en parler. Vous parler de ceux dont on ne parle pas.

2 Comments

Laisser un commentaire