Sauvazine

Un blog qui parle de voyages, d’expositions, d’événements culturels en France et à l’étranger, de découvertes en tout genre avec aussi une rubrique pochette surprise qui me permet de vous parler d’une thématique particulière ou d’aborder un sujet qui me tient à coeur.

J’aime présenter mes voyages sous forme d’une journée parfaite. Les créneaux horaires permettent de rythmer mon récit et de parler de tout, restaurants, visites, musées, soirées, clubs. Parfois un cityguide complète l’article et je vous donne toutes mes bonnes adresses. Je vous partage mes coup de coeurs, mes rencontres, les mythes et légendes des lieux où je passe.
J’espère que ce blog vous plaira, n’hésitez pas à laisser un petit mot et de suivre sur facebook, twitter ou instagram.

Catégories

Pages

Une journée dans un village fidjien

 

Probablement l’article qui me tient le plus à cœur. Celui des rencontres. 

S’il y a bien un moment de voyage que je peine à raconter c’est bien celui-ci. J’ai du mal à expliquer ce que j’ai vécu, ce que j’ai ressenti. Les mots ne seront jamais assez forts. Difficile à comprendre pour ceux qui ne l’ont pas vécu.

Ces quelques jours à vivre dans un village fidjien ont été très fort en émotion. Des échanges, des liens très forts se créés avec des gens que nous ne connaissions pas, ils nous ont accueilli comme des membres de la famille. C’est mon « rendez-vous en terre inconnue », des rencontres que je n’aurais jamais pu faire dans d’autres circonstances, une bienveillance sans limite et des émotions qui sont décuplées.

Evidemment sur cette « journée parfaite », je vais vous parler de plusieurs cérémonies, celles-ci non pas eu lieu toutes le même jour. Pour lire tous les articles liés aux Iles Fidji rendez-vous juste ici

Avant de commencer à vous parler du village fidjien, voici quelques règles à connaitre :

  • Il est tabu (assez facile à traduire : « interdit ») de porter une casquette ou un chapeau à l’intérieur.
  • Les chaussures doivent être retirés avant d’entrée dans une maison ou sous la tente des cérémonie.
  • Il est également extrêmement impoli de toucher la tête d’un fidjien à tout moment. (rappelez-vous l’histoire de ce pauvre prêtre dans le musée de Suva)

 

8h // Cérémonie d’accueil

Au fin fond des iles Fidji, sur l’ile de Vanua Levu, le rendez-vous est donné dans un petit village à l’écart de tout. Dès notre arrivée nous commençons par la cérémonie d’accueil. Nous sommes accueillis avec un collier de fleurs fraîches. Nous rencontrons le chef du village et offrons le sevusevu, c’est un cadeau pour tous les villageois. Un ensemble de denrées (riz, farine, café, racines de kava,…) qui est une offrande au village, un signe de respect et un remerciement pour l’accueil.

Après cette offrande, les présentations se font et une première cérémonie du kava a lieu sous une grande tente installée pour l’occasion au milieu du village. Les ainés des 2 groupes se retrouvent, après un discours d’accueil, ils boivent chacun leur tour cette fameuse boisson. Il est coutume d’applaudir une fois avant de recevoir un bol de kava, puis taper trois fois après que vous avez fini. Une façon particulière de clapper appelé cobo, les mains forment presque une boule pour un bruit fort, un moyen de montrer son respect envers les aînés.

 

10h // Tea time

Rendez-vous ensuite dans la grande salle commune où ont lieu les repas, c’est ici que nous petit-déjeunons. Pas de tables, ni de chaises, tous les repas sont pris par terre, assis en tailleur.

Petite précision, lorsque l’on entre dans une maison, nous devons laisser nos chaussures dehors, donc pour tous les podophobes, si la vue de pieds te rebute, je ne suis pas sure que ce soit une bonne idée que tu regardes mes photos. Des pieds nus se cachent partout !

 

12h // Cuisine du monde

On sort de terre le lovo. Le lovo est un mode de cuisson traditionnel fidjien. Un grand trou est creusé dans le sol dans lequel brûle un grand feu. Ensuite des pierres sont déposées sur les braises et la viande, le poisson , les légumes  et les racines (le taro et le manioc) emballés dans des feuilles (ou d’aluminium) sont ajoutés au dessus des pierres. Les feuilles de bananiers sont dessus et le trou est rebouché. Tout ceci cuit pendant des heures.

Pour servir la nourriture, des paniers sont tressés en pandanus. Cet arbre dont le nom me fait toujours rire, est, après le cocotier, l’arbre le plus typique du Pacifique. On le reconnaît grâce à ses racines qui semblent tomber de son tronc. Ses feuilles et ses tiges sont utilisées pour confectionner toutes sortes d’objets (paniers, sacs, éventails,…) et en grande majorité des tapis que l’on appelle des mat. C’est sur ces mat que l’on s’installe à l’occasion de la cérémonie du kava. Ils servent également de matelas dans les maisons, les villageois sont nombreux à dormir à même le sol.

 

14h // Repas de fête

Une immense table, du poisson, du poulpe, du poulet, du porc en sauce, des légumes, du manioc, un immense gâteau à la crème… le choix est vaste et il y en a pour tous les goûts. On goûte de tout sauf la viande pour ma part. Un village d’une autre ile, arrivé la veille, a offert au village des cochons vivants. Ceux-ci ont été égorgés pendant la nuit et préparé pour la grande fête. Je respecte totalement ce qu’ils font, mais j’avoue ne pas avoir été à l’aise lorsque j’ai entendu ces petits cochons hurlés, je n’ai rien voulu voir mais j’ai tout entendu. (on peut d’ailleurs apercevoir sur la photo précédente, la tête du cochon qui vient d’être sortie du lovo).

 

16h // Partage et fou rire

Certains sont sous la tente à boire du kava, d’autres dansent et chantent. Chacun s’occupe et fait ce qu’il a envie. Les fous rires sont nombreux. Je me retrouve dans une maison, à rire avec les femmes fidjiennes, elles nous racontent des blagues, font des imitations, elles ont beaucoup d’humour.

 

18h // Cérémonie du tissu

Une autre cérémonie, voici la cérémonie du tissu. Nous offrons au village des dizaines et des dizaines de mètres de tissus. Les différents tissus sont attachés les uns aux autres. Nous parcourons tout le village en dépliant ce tissu, tout le monde danse et chante autour ! Nous les déposons aux pieds du chef du village qui nous remercie avec une prière.

 

20h // Collation du soir

Repas léger pris dans la salle commune. Sur la photo de droite, on peut apercevoir les bassines jaunes remplies d’eau, elles servent à se laver les mains puisque l’on mange avec les doigts (nous avons une cuillère si besoin).

 

22h // Au revoir

Retour sous la tente principale pour une ultime cérémonie du kava, similaire à celle de l’arrivée. De longues étreintes, des cadeaux échangés, des photos et les échanges de nos profils Facebook. Eh oui, Facebook est très populaire aussi aux Fidji. L’heure du départ est arrivée, les enfants du village chantent quelques chansons. J’ai les larmes au bord des yeux. Les au-revoir sont toujours difficiles…

 

Pour terminer, voici quelques photos des moments de vie que nous avons vécu. Nous avons assisté au mariage de ma cousine et de son amoureux fidjien. Je garde cette partie pour moi, c’était un moment hors du temps et très personnel.


 

Préparation du Kava
Alors vous avez envie le tester ?

Enregistrer

One Comment

Laisser un commentaire